​Apprendre par cœur n’est certes pas l’idéal mais cela peut se révéler très utile dans certains cas. Si vous devez mémoriser des articles complets de droit​ ​par exemple, une technique précise pour les mémoriser dans leur intégralité vous sera d’un grand secours. Voici une technique en 6 points qui vous ​aidera à vous rappeler avec efficacité de tout ce que vous souhaitez apprendre et mémoriser. Vous êtes prêt ? Suivez le guide !

​1. Diviser le texte à ​mémoriser en portions raisonnables

Sachez que c’est toujours possible de retenir un contenu dans sa totalité. Même si celui-ci paraît énorme… Pour le faire, la première étape  consiste à le diviser en partie plus petites. Ainsi vous rendez le contenu à retenir plus digeste pour votre cerveau. Et oui !  On peut manger un éléphant, mais une bouchée à la fois ! ​

L’idée est de diviser votre texte en petites parties de 5 à 7 lignes. Bien sûr, pour certains c’est trop petit et pour d’autres c’est trop grand. Testez et ajustez en fonction de vos spécificités. Quoi qu’il en soit, mémoriser des petits paragraphes de 5 à 7 lignes convient à la plupart des personnes qui mémorisent un cours. De plus, cette taille de paragraphe permet de varier fréquemment le contenu que l’on apprend. Elle a également l’avantage de permettre un bon rendement d’apprentissage. ​

2. Lisez ​la portion ​à mémoriser à voix haute à plusieurs reprises

​     Placez-vous dans un environnement calme pour maximiser l’efficacité de cette étape. Meilleur sera votre environnement, moins vous devrez r​elire le texte à haute voix. L’idée ici est d’utiliser la mémoire auditive en plus de la mémoire visuelle pour maximiser l’efficacité de l’encodage (processus de stockage en mémoire).

Il n’y a pas de consigne précise concernant le nombre de relectures à effectuer. Chacun fait comme il le sent et selon ses besoins. Personnellement, 5 fois me suffisent pour passer à la ​phase 3 de la technique. ​Cette étape a pour but d’échauffer la mémoire, pas de mémoriser parfaitement le contenu en question. En conséquence, ​soyez serein avec le fait que vous ne connaissez pas encore votre texte par coeur.

3. Réécrivez les initiales de chaque mot d​e la portion ​à mémoriser

​     A présent, prenez une feuille de papier et commencez à y recopier toutes les premières lettres de chaque mot, comme dans l’exemple ci-dessous. Recopiez également la ponctuation, les apostrophes, etc… Enfin respectez la forme du paragraphe* car cela vous donne un coup de pouce supplémentaire pour mémoriser efficacement. * Pour des raisons techniques, ce dernier critère n’a pu être respecté que lorsque cet article est consulté depuis un ordinateur. 

Exemple tiré du livre  “​Réfléchissez et devenez riche“de Napoléon Hill :

  1. ​La portion que je souhaite apprendre par cœur :​”Lorsque l’échec paraît total, la chose la plus facile et la plus logique à faire est D’ABANDONNER. C’est exactement ce que font la plupart des gens. Plus de 500 Américains parmi ceux qui ont le mieux réussi m’ont confié qu’ils avaient connu leur plus grand succès immédiatement après un échec qui semblait pourtant sans espoir. “
  2. Les premières lettres de chaque mot de cette portion  “L      l’     é     p      t,     l      c      l      p      f      e      l      p       l        à       f      e     D’    A​.     C’     e       e        c       q      f       l      p      d     g.      P      d      500     A​      p ​      c​       q​      o​      l      m      r      m’     o       c       q’      i      a      c      L       P      g       s        i​        a​       u       é​       q       ​ s​       p​       s​      e​.

4. Répétez la ​partie ​à mémoriser de tête à voix haute en vous aidant des initiales

Une fois que vous avez complété l’étape précédente, ​entraînez-vous à ​répéter de tête et à voix haute le texte en vous aidant uniquement des premières lettres de chaque mot. En effet, ressortir l’information de tête est beaucoup plus efficace que de la relire​.  En réalité, la relecture est un des pires moyens d’apprendre. Cette méthode devient vite inefficace et ne donne que l’illusion de travailler. Toutes les études sur ​le sujet sont unanimes. Pour apprendre et mémoriser il faut ressortir l’information de tête.

Par ailleurs,​ cela vous est-il déjà arrivé de savoir que vous savez quelque chose mais de ne pas arriver à vous en rappeler ? C’est très frustrant n’est-ce pas ? En fait, vous êtes conscient de connaître l’information en question mais vous ne savez pas où la retrouver ​dans votre cerveau​. Cependant, si on vous donnait un indice pour la retrouver, il y a fort à parier ​que vous arriveriez à vous la remémorer​. On parle alors d’indice de récupération.     ​C’est exactement le rôle que joue les premières lettres de chaque mot dans cette technique. Elle vous aident à retrouver une partie de l’information dans votre tête. En d’autre terme, vous apprenez d’abord les mots. Ensuite vous apprenez à les retouver dans votre tête. Nous décomposons la tâche ​et l’apprentissage devient plus facile !

5. Répétez la portion à mémoriser choisie de tête à voix haute sans aucune aide

Maintenant, ​il est temps de répéter le texte de tête sans vous aider des initiales. ​En effet, l’étape précédente a décomposé l’apprentissage et a “chauffé” votre cerveau. La​ répétition par cœur est  dorénavant largement facilitée. A présent, vous pouvez vous entraîner ​à répéter le texte de tête.

     Si vous oubliez quelques informations ce n’est pas grave. C’est même normal. Vous êtes en train d’apprendre. D’ailleurs à chaque oubli que vous remarquez, votre cerveau intègre d’avantage le contenu que vous apprenez. En effet, le cerveau se sert des erreurs pour imprimer les infos que vous souhaitez ancrer dans votre esprit. En conséquence, restez serein et focus. Continuez à répétez le texte de tête jusqu’à réussir facilement à restituer le contenu que vous venez d’apprendre. Quand c’est ok, vous pouvez ​répétez le processus avec une autre partie du texte que vous souhaitez apprendre.

​6. Ré​visez fréquemment ce que vous avez mémorisé

Quand est-ce que vous devez réviser ? Combien de fois devez-vous le faire ?L’idéal est de réviser de tête, sans aucune aide, quand vous commencez à oublier ce que vous appris ! Car c’est à ce moment que votre révision sera la plus bénéfique. Votre cerveau incrustera plus profondément la connaissance dans votre système nerveux. ​ Bien que vraie, ma réponse n’est pas aidante n’est-ce pas ?

Pour faire simple, tâchez de réviser le jour même de l’apprentissage, le lendemain, quelques jours plus tard, une semaine à 10 jours plus tard puis continuez ainsi en espaçant de plus en plus les révisions.  En pratiquant, vous découvrirez le fonctionnement de votre mémoire. Vous vous rendrez compte que parfois les infos reviennent vites. D’autres fois, elles mettent plus de temps. Vous vous apercevrez aussi que ​même quand vous avez du mal à vous rappeler de votre cours en faisant un effort celui-ci finit par revenir !

​En conclusion

Je vous invite à tester cette méthode qui donne des résultats bluffants et qui peut se révéler très utile.Ainsi vous connaîtrez mieux votre mémoire et vous gagnerez en confiance !

Personnellement je l’utilise pour apprendre des scripts d’hypnose. En effet, pour pouvoir me révéler créatif ​je dois d’abord me constituer une large base de données. Ainsi, je n’ai plus qu’à piocher dans mon réservoir d’idées et de données le moment venu.  Et vous, pour quels types d’informations allez-vous l’utiliser ?      Si vous avez des questions, besoin de conseils ou si vous souhaitez faire un retour sur l’utilisation de cette technique, utilisez l’espace commentaire ci-dessous.

Et soyez certains que vous êtes plein de promesses car :

« Chaque jour nous construisons le cerveau que nous aurons demain ! »

 

Avec confiance et motivation 😉

Roman Buchta

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages

Roman Buchta

Passionné de neurosciences et de développement personnel. Je suis toujours en quête de découvertes scientifiques fiables et de nouveautés dans le domaine de l'apprentissage et de la performance en condition de challenge.

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci Roman. C’est toujours utile, que ce soit lors de l’étude d’une matière ou pour une préparation qui doit-être au “cordeau.”
    Que penses-tu des techniques de “palais mental.”
    Cela m’interpelle.

    1. Effectivement cette technique est très utile quand le “par cœur” est inévitable !
      Par ailleurs, le palais mental est une technique passionnante qui est la plus vieille stratégie pour optimiser sa mémoire connue à ce jour.
      Elle a plus de 2300 ans. Les anciens orateurs Grecs et Romains s’en servaient pour retenir les plans de leur discours. C’est d’ailleurs une des utilisations les plus répandues de cette technique et c’est cet outil que je conseille d’utiliser pour réussir au mieux les oraux, soutenance, etc…

Laisser un commentaire

Fermer le menu