COMMENT RÉUSSIR SES RATTRAPAGES ? CONSEILS ET ASTUCES

Les résultats des examens sont tombés, vous allez passer aux rattrapages. Pas de panique ! D’autres étudiants et étudiantes sont aussi dans ce cas, ce n’est pas grave.
Mettez-vous bien en tête que ce n’est pas un échec. Ce n’est pas la fin de vos études, ou de votre scolarité et ce n’est pas non plus la fin du monde. Respirez un bon coup, nous allons voir quelques conseils et astuces pour bien réussir ses rattrapages.

 

Tout d’abord, restez positifs

Vous allez me répondre : facile à dire… Oui, mais c’est pourtant essentiel. Il ne faut pas désespérer. Comme je le disais juste avant, passer aux rattrapages n’est pas un échec ! Voyez plutôt cela comme une seconde chance, vraiment.
Si vous restez positifs, vous serez dans un meilleur état d’esprit pour réussir. Essayer de relativiser, ce n’est pas toujours évident, c’est vrai, mais promis, ça vous aidera.

Le but de ces rattrapages est de vous accorder le droit à l’erreur et de vous permettre de réessayer. Alors profitez-en, donnez-vous à fond.

  • Comme l’a dit Winston Churchill :
    Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte.

Ne baissez pas les bras et faites-vous confiance. Vous êtes capable de réussir.

Prenez un moment, pour penser à tout ce que vous avez déjà réussi, pour en arriver là. Répétez-vous que vous en êtes capable, que vous pouvez y arriver.
Et si vous le faites, rien ne pourra vous arrêter.

 

Organisez bien vos révisions de rattrapages

Cela peut paraître évident pour certains, mais ne négligez pas cette étape.
J’en avais déjà parlé dans un autre article, → par ici, dans lequel je vous donne des conseils pour bien organiser votre planning de révisions.  

Vous avez sans doute déjà suffisamment de stress, pas besoin de vous en rajouter.
Bien organiser vos révisions de rattrapages, vous aidera à y voir plus clair et à être plus efficace dans votre travail.

Vous voulez votre diplôme, n’est-ce pas ?
Mettez toutes les chances de votre côté !

Fixez-vous un objectif à atteindre, il vous aidera à avancer. Une fois que vous avez défini votre objectif, répartissez bien vos tâches. Définissez clairement ce que vous avez à réviser et à travailler. Puis faites-vous un petit planning, un agenda de révisions. Cela vous aidera à garder le cap.

Tout cela peut être fait très rapidement bien sûr ! Pas besoin d’élaborer un calendrier hyper compliqué. <img draggable=

Vos cours sont encore frais dans votre tête, vous êtes en mesure de savoir facilement quels sont les points à retravailler. Encore une fois, faites-vous confiance. N’hésitez pas non plus à optimiser votre temps de révision en travaillant avec la méthode Pomodoro.

Vous ne connaissez pas ? J’en parle dans cet article.

Rapidement, cette méthode consiste à répartir votre temps de révision en 25 minutes de travail, 5 minutes de pause, et ainsi de suite. Cela vous permet de lutter contre la procrastination, et de décupler l’intensité de votre concentration.

Essayez, vous verrez, c’est très efficace.
J’en ai parlé à un très grand nombre d’étudiants. Ceux qui l’ont essayée sont devenus vraiment fans !

 

Travaillez efficacement vos matières

Allez à l’essentiel. À ce stade, il n’est plus question de connaître l’intégralité de votre cours, sur le bout des doigts, et dans les moindres détails. Vous devez connaître les informations importantes.

Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : je ne vous conseille pas de faire l’impasse sur ce que vous n’aimez pas. Soyez sérieux dans vos révisions. Concentrez-vous sur l’essentiel, mettez votre énergie au bon endroit.

Mais je ne vous apprends rien, les rattrapages ne se passent pas de la même manière, selon votre diplôme.

 

  • Les rattrapages du bac

Pour le Baccalauréat, vous aurez deux matières à choisir. Les épreuves seront sous la forme d’un oral. Là, il est important de choisir judicieusement les matières que vous souhaitez repasser. Prenez en compte plusieurs critères :

  • le coefficient : si vous choisissez une matière avec un gros coefficient, vous avez plus de chances d’obtenir suffisamment de points, en cas de bonne note ;
  • votre note lors de l’épreuve écrite : privilégiez une matière où votre note était assez basse, 6 ou 7/20 par exemple, vous aurez d’avantage de chances de rattraper plus de points que si vous choisissez un sujet, où vous aviez déjà eu 9/20 par exemple, presque la moyenne ;
  • votre niveau : bien sûr, mettez en avant les matières dans lesquelles vous êtes plus confortables. Celles où vous connaissez votre potentiel, mais que vous aviez peut-être loupée lors de votre dernière épreuve écrite.

Vous suivez le raisonnement ? Soyez malin et réfléchi dans vos choix.

 

  • Les rattrapages à la fac

Pour les rattrapages à la fac, c’est une autre histoire. Il n’y a pas de matières à choisir. Vous n’avez pas besoin de privilégier une discipline plutôt qu’une autre.
Chaque épreuve qui n’a pas obtenu une note supérieure ou égale à 10/20 doit être repassée. Bon, ça ne veut pas dire pour autant que c’est perdu d’avance, bien au contraire ! Tout peut encore se jouer, avec une bonne dose de volonté et du travail efficace.

N’hésitez pas à vous aider de méthode de travail pour optimiser vos révisions ! Je vous parlais de l’importance du planning juste avant, mais il existe aussi des techniques de mémorisation, comme le palais mental, pour apprendre et retenir plein d’informations rapidement : → c’est par là que ça se passe.

  • Demandez conseil à vos profs

Aidez-vous des ressources que vous avez à votre disposition. Les rattrapages sont là pour vous donner encore une chance d’obtenir votre diplôme. Ce n’est pas une punition. Analysez vos erreurs, voyez où ça n’a pas marché pour vous et tirez-en les conclusions pour ne pas recommencer, pour vous améliorer.

 

Gérez votre stress

On ne va pas se mentir, les rattrapages provoquent souvent beaucoup de stress. Mais vous ne devez pas, nécessairement, mal vivre ce stress, ce n’est pas une fatalité.
Il est là, vous ne pouvez pas l’ignorer, alors autant essayer de l’apprivoiser, de le gérer. Vous pouvez transformer le mauvais stress en bon stress.
Alors pourquoi se priver ?

Bien respirer sera aussi un bon moyen de vous aider. Si vous sentez le stress monter en vous, prenez quelques minutes pour bien respirer, calmement et consciemment.
Faites vraiment l’exercice.

Si le mauvais stress peut parfois vous paralyser, le bon stress peut, au contraire, vous booster. C’est celui-là que vous cherchez. Vous devez croire en vous, prouver de quoi vous êtes capable. Vous êtes tout à fait en mesure de les réussir ses rattrapages.

C’est d’ailleurs plus commun qu’on ne le pense. Selon les chiffres de la DEPP (pour le bac), en moyenne 20 % des élèves passent aux rattrapages, et plus de ⅔  de ces élèves obtiendront leur diplôme. Ce n’est donc pas inquiétant, beaucoup d’élèves passent par là chaque année, et beaucoup réussissent.

Vous aussi, donnez-vous à fond et allez décrocher votre diplôme !

 

Gardez une bonne hygiène de vie

Il va sans dire que, pour réussir les épreuves d’un examen, avoir une bonne concentration, un travail de qualité, ou encore, réviser efficacement, je vous conseille d’avoir une bonne hygiène de vie.

Qu’est-ce que j’entends par là ? Je m’explique.

Ce n’est une surprise pour personne : avoir une bonne hygiène de vie favorise vos performances. Il est donc important de bien dormir, de bien manger et de garder un environnement de travail propre et ordonné. Cela augmentera vos chances d’atteindre vos objectifs.

À votre avis, est-ce que vous serez hyper efficace pour résoudre un problème de maths après une grosse nuit blanche avec vos potes ?
On est d’accord.

Rassurez-vous, ce n’est pas pour longtemps, vous pourrez bientôt allez fêter votre victoire avec vos proches. Mais en attendant, mettez tout en oeuvre pour réussir. Ne négligez pas ces conseils, ils peuvent vous être vraiment bénéfiques. Essayez de vous coucher à une heure raisonnable, et fixe dans l’idéal. Buvez suffisamment d’eau. Mangez équilibré. D’ailleurs, je vous parle des aliments qui sont très bon pour la mémoire dans cet article.

Et une dernière chose, évidente mais très importante, organisez votre lieu de travail. Révisez dans un espace bien rangé.

Je pense que vous avez bien saisi l’idée.

 

À retenir pour réussir ses rattrapages

Voilà comment réussir ses rattrapages. Il n’y a pas de recette miracle. Mais ces conseils pourront vous être précieux, n’hésitez pas à les appliquer. Il existe des astuces et des méthodes de travail pour vous aider. Utilisez-les, faites-en bon usage et, encore une fois, faites-vous confiance !

Vous voulez les réussir ses rattrapages ?
Montrer fièrement votre diplôme ?

Alors restez positifs, organisez bien vos révisions, travaillez efficacement, utilisez bien votre stress, et gardez une bonne hygiène de vie. Et le jour j, prouvez-leur que vous le voulez, montrez-leur votre sérieux et votre motivation. Adoptez une attitude positive, une posture fière, prenez une grande inspiration et lancez-vous. Vous allez y arriver.

Alors, par lequel de ces astuces et conseils allez-vous commencer pour bien réussir vos rattrapages ?

Pour finir, rappelez-vous que vous êtes plein de promesses car :

“Chaque jour, vous construisez le cerveau que vous aurez demain”

Alors, êtes-vous prêts à devenir l’acteur de votre réussite ?

Avec confiance et motivation,

Roman Buchta

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Roman Buchta

Formateur et coach de métier, j'enseigne les neurosciences de l'apprentissage, la gestion du stress et la préparation mentale dans diverses écoles supérieures. Curieux et passionné, je suis toujours en quête de découvertes scientifiques fiables et de nouveautés dans le domaine de l'apprentissage et de la performance en condition de challenge.

Cet article a 2 commentaires

  1. Hello ! Merci pour le partage et les “encouragements” 🙂
    “Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte.” : vrai , vrai, vrai 🙂
    A bientôt

Laisser un commentaire

Fermer le menu